Troubles en eau douce

Installation sonore

IMG_20220730_212932.jpg

Cette création sonore vient exposer certaines problématiques environnementales que l’on trouve dans les eaux douces de la région à travers la voix de ses vivants (humains, oiseaux, insectes). Elle est le fruit d’un travail de captation sonore réalisé dans la région et de composition d’une trame par l’artiste Thibaut Quinchon. L’ensemble des enregistrements ont été réalisés dans les derniers jours pendant le déroulement du Symposium Trouble en Eaux Douces et reflètent une partie infime de la diversité sonore que l’on peut trouver dans la région.

 

Face à notre impact sur l’environnement sonore, directement lié à la notion d’anthropocène, l’artiste précise que réaliser des enregistrements dénués d’activités humaines est un défi important. Une des seules manières de réaliser cet exercice est de se lever très tôt ou de se coucher très tard. À l’image des oiseaux urbains qui, d’après certaines études, chanteraient plus tôt que ceux vivant dans d’autres milieux pour échapper aux bruits du trafic lié aux activités humaines. 

 

Intervenants : 

Marie-Ève Tessier

Micheline Lacroix

Yuri Rousseau