Série d'oeuvres sonores

Dissociation est une série d’œuvres sonores faisant découvrir la richesse du territoire Québécois à travers les saisons. Ces œuvres sont le résultat de voyages en territoires ruraux où des captations sonores et des entrevues de riverains y sont réalisées. Sous les thèmes d’écologie sonore, de géopoétique et de territoire, ce projet cherche à sensibiliser l’auditeur à l’importance de s’intéresser à l’évolution des paysages à travers le son.
 

Dessin de Aimy Rayworth

Crédit photo: Gaëlle Legrand

Vallée de la Rivière Rouge

Un séjour dans la Réserve Faunique Rouge Matawin m'a permis d'explorer une partie de la Vallée de la Rivière Rouge avec La Macaza comme point d'accroche. C'est un territoire marqué par la grande montagne tremblante mais également par la route 117 qui le traverse. On y trouve de grandes aires protégées grâce à la Réserve Faunique et au Parc du Mont Tremblant, collé à cette première. Comme l'explique Johanne Leduc, présidente de la Maison de la Culture de la Macaza, la villégiature est aussi un élément spécifique à cette région.

Boréal Art/Nature, collectif d'artistes basé à La Macaza et précurseur du Land Art au Québec, explore "les liens créatifs entre l'art et la nature". Je suis allé à la rencontre de plusieurs de leurs membres afin de soulever des questions autour de la ruralité, de la créativité et surtout de l'écologie sonore. Découvrez leurs sensibilités à l'écoute à travers les voix de Daniel Poulin, Luc Beauparlant et Tedi Tafel. Pour conclure ce voyage sonore dans une partie des Hautes-Laurentides, un garde-parc naturalistes au Mont Tremblant, Eric Normandeau, effectue une partie du portrait faunique de la région au moment de mon passage, en plein cœur de l'été.

Par ordre d'apparition:
Daniel Poulin, Luc Beauparlant, Éric Normandeau, Johanne Leduc, Tedi Tafel

Textes et lecture:

Daniel Poulin - Vagabondages (Boréal Art/Nature)

Mixage:
Christian Rivest